DES CHEFS-D’OEUVRE EN COUPE ET COUTURE

Nous sommes à la fin de la formation technique en coupe et couture au centre d’apprentissage des métiers technique d’APEF. Cette année, 24 apprenantes sont mises à l’épreuve et doivent confectionner des chefs-d’œuvre. Un tirage au sort des différents modèles a été organisé par la formatrice pour savoir quels habits confectionner. Ces chefs-d’œuvre restent un moyen de juger des compétences acquises tout au long de la formation : des jupes, chemises, robes, culottes, pagnes…seront confectionnées en suivant toutes les leçons apprises pendant les 7 mois de formation ; ces œuvres seront présentées et défendus devant un jury pour l’appréciation et l’évaluation scrupuleuse de ces derniers.La couturière exerce son activité en manipulant plusieurs outils et passe par plusieurs phases pour confectionner un vêtement au complet (Entretenir la machine, réaliser un patronage, prendre les mesures, faire la coupe, faire les ornements etc.) Elle doit aussi maîtriser l’ensemble des matériels techniques mis à sa disposition.Comme dans tous les métiers qui nécessitent un contact avec le public,  la couturière issu du centre de formation d’APEF, au de-là des compétences techniques elle est dotée d’un bon sens relationnel et doit faire preuve d’un certain talent dans l’art de communication.

« Pour satisfaire les attentes de ses clients, elle se doit d’être particulièrement soigneuse et perfectionniste : seul un résultat impeccable lui permettra de fidéliser sa clientèle.» Renseigne Maman NEPA NEPA BEATRICE Formatrice de coupe et couture.

Contrairement aux années précédentes, cette année APEF a intégrée dans son programme d’apprentissage des notions approfondies sur la maintenance des machines à coudre. (Détecter et réparer des petites panes des machines, réglages graissage etc.)Cela va permettre à ces femmes de bien faire face aux problèmes techniques sans recourir aux  techniciens extérieurs une fois réunis en unité de production collective.Toutes ces compétences seront prises en compte par le jury avant la validation de la formation et la remise des diplômes aux lauréates. A chaque fin de la formation technique, les femmes acquièrent des compétences et sont capables d’exercer les métiers et prennent conscience de leurs droits et devoirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *