APEF REMET DES ATTESTATIONS DE FORMATION AUX LAUREATES A BUKAVU JUIN 2019.

L’Association pour la Promotion de l’Entrepreneuriat Féminin A.P.E.F avec l’appui de frère des hommes/FDH ont organisé le samedi 8 juin 2019, une cérémonie de remise des certificats et des kits d’installations aux lauréates du centre de formation.

Cette activité a été organisée afin de valider les compétences acquises tout au long de la formation par les apprenantes et leur donner un document reconnu par l’Etat afin d’augmenter leur chance d’insertion professionnelle.

Au-delà de la certification, cette journée était une occasion de valoriser les apprenantes qui, pour beaucoup, recevaient pour la première fois un diplôme. Cela était ainsi une source de fierté aussi bien pour elles-mêmes que pour leurs familles et par conséquent un élément de renforcement d’estime d’elles-mêmes d’où les larmes ont été visibles sur les visages de certains parents, maris, tuteurs et apprenantes.

A cette très sympathique manifestation pleine d’émotions, empreinte de fierté et de bonne humeur, A.P.E.F avait convié les autorités de la place, les parents et/ou tuteurs, le représentant FDH et d’autres partenaires tels que la Coopération Suisse, L’entraide et fraternité  les medias et les officiels afin d’en faire également une journée qui offre un cadre pour communiquer en faveur de l’égalité hommes-femmes et favoriser les liens entre les différents acteurs menant un combat par un monde plus juste.

«APEF rend aussi hommage aux femmes et aux jeunes filles de la RDC en générale et celles de la Province du Sud-Kivu en particulier pour leur vaillance, et leurs engagements dans la lutte pour l’égalité femmes-hommes qui a permis d’obtenir de nobles progrès et de réduire les injustices de genre. Connaissant votre souci majeur pour le bien être de la population de Bukavu en particulier et celle du Sud-Kivu en général, nous vous prions de bien vouloir soutenir les actions d’APEF qui du reste constitue un cadre de la promotion entrepreneuriale et de l’épanouissement intégral des femmes et des jeunes de Bukavu et ses périphéries.

En aidant la femme, c’est toute la famille que l’on aide. En effet, la femme peut participer financièrement au bien-être du ménage. En plus, grâce à sa nouvelle place au sein de la famille, la femme renforce son estime d’elle-même  l’image qu’a son mari, père ou les hommes en général, s’améliorer. Or, c’est aussi  la mission de l’APEF à travers les formations émancipatrices comme par exemple le droit des femmes à l’héritage, au travail, à la parole, … ou l’investissement citoyen.» dit Madame NUNU SALUFA coordinatrice de l’A.P.E.F dans son discours.

Plusieurs femmes se sont vues couronnées après avoir passé une formation dans les filières : la coupe et couture, teinture et  broderie. En plus des formations techniques, les apprenantes de cette Association bénéficient des formations en entreprenariat, émancipation, conscientisation, et la lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre.

Madame SOLANGE KILANDJA lauréate en teinture 2018-2019, témoigne :

« Aujourd’hui, je suis très heureuse de recevoir mon premier brevet de toute ma vie, ce brevet va me permettre de chercher un emploi ; pour moi c’est un rêve devenu réalité, ça me donne de la valeur, mais aussi une considération dans mon entourage »

Le représentant de FDH s’est également exprimé à cette occasion :

« La formation fait partie des armes permettant de lutter contre les discriminations de genre qu’elles soient sociales, économiques ou politique et c’est pourquoi nous, FdH, partenaire mais aussi allié, pour ne pas dire ami,  nous luttons avec vous, APEF qui êtes dans un processus de changement plus que jamais empreint de professionnalisme et d’ambition »

Diverses activités sont venues enrichir cette journée telles une scénette avec comme thématique la femme et de l’entreprenariat collectif ou encore un défilé de mode de la part des apprenantes portant leur propre production.

APEF dénonce par ailleurs les tracasseries des agents de l’Etat qui viennent de temps en temps revendiqué le payement des taxes au centre de formation et  aux nouvelles Unités de Production collectives ce qui freine l’avancement de ces femmes nouvellement installées. Bien au contraire l’état devait soutenir les organisations qui œuvrent dans le cadre d’amélioration des conditions socio- économiques de la population.

Au cours de cette activité, la directrice APEF, Nunu SALUFA Aminata, a appelé les partenaires et autres personnes de bonne volonté à continuer de soutenir les actions de son organisation car, a-t-elle souligné, APEF, constitue un cadre de  promotion entrepreneuriale  et d’épanouissement intégral des femmes et des jeunes de Bukavu et ses périphéries.

Sans aucun doute, c’est une journée qui restera dans les mémoires de beaucoup présents dans la salle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *