APEF Sud-Kivu : 50 apprenantes informés sur les IST à Bukavu.

Les femmes en formation

Le manque d’information, l’ignorance, la négligence la multiplicité de partenaires sexuels, ainsi que la pauvreté sont là autant de facteurs favorisant la transmission des infections sexuellement transmissibles, IST. C’est cela qui a fait l’objet d’un atelier de formation qui a réuni 50 apprenantes du centre de formation professionnelle d’APEF le mardi 19 et le jeudi 21 novembre 2019 à Bukavu, en commune d’Ibanda.

D’entrée de jeu, les animatrices dispensant la dite formation, montrent aux apprenantes la nécessité de se protéger contre les maladies sexuellement transmissibles et les méfaits nuisant que celles-ci engendrent à la santé de l’être humain. Ici, les participantes sont amenées à mieux comprendre la nécessité de ce thème. Plusieurs orientations sont fournies par les animatrices, Rosette Watuna kanza et Régine Bukuba définissent des mots-clés, donnent les explications de différentes thématiques par les exemples concrets pouvant servir de compréhension rapide.

Après les exposés et les travaux les réunissant en carrefour et en plénière, les apprenantes réussissent à ressortir les difficultés qu’elles vivent au quotidien en matière des IST et d’en proposer les méthodes de prévention.

Quelques apprenantes soulignent que la meilleure façon ou le mode de prévention des IST reste l’abstinence pure et simple avant le mariage, la bonne fidélité envers son partenaire non encore infecté et en cas de besoin l’utilisation correcte et systématique du préservatif ainsi que le dépistage volontaire et régulier.

Les impressions des apprenantes

Bora MUSHAHARA, 36 ans et apprenante en teinturerie s’exprime en ces termes : « Aujourd’hui, je trouve ce thème intéressant dans ma vie courante. J’ai toujours entendu des mots du genre IST et VIH, mais je ne savais vraiment pas ce que cela signifier. Grâce à la formation d’aujourd’hui, j’ai compris certaines notions que je pourrai aussi expliquer clairement aux filles de mon quartier ».

Busime Namegabe, 18 ans, apprenante en coupe et couture : « Cette formation tombe à point nommé pour moi. Franchement, j’étais ignorante dans tout ce qui a trait au sexe. Je m’estime heureuse de la formation que je viens d’avoir de la part de nos animatrices d’APEF ».

« Les IST, très répandue, est un grave problème au Sud-Kivu. Les plus connues sont la gonorrhée, la syphilis et le syndrome de l’immunodéficience acquise (SIDA) mais il en existe plus d’une vingtaine d’autres. Beaucoup sont guérissables par un traitement efficace, mais constituent néanmoins un problème majeur de santé publique à la fois dans les pays industrialisés et dans les pays en développement. » Souligne ROSETE WATUNAKANZA formatrice au centre d’APEF.

Pour APEF, ce programme de sensibilisation et de formation est conçu pour une formation continue de femmes accompagnées par APEF au Sud-Kivu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.