jeu. Nov 21st, 2019

APEF

Association pour la Promotion de l’Entreprenariat Féminin

APEF SUD-KIVU, TRAVAILLER EN COLLECTIF, LE DEBUT D’UNE REUSSITE.

2 min read

Les  apprenantes du centre de formation d’APEF sont prêtes à évoluer en collectifs juste après la formation technique. Cette décision  se rapporte à la rencontre organisée à leur intention ce jeudi 31 octobre 2019.   Animer par les animatrices cette rencontre a porté sur l’importance et les avantages de travailler en groupe.

Avancer en collectif.

C’est avec une attention particulière que ces apprenantes qui suivent la formation en coupe et couture, et teinturerie suivent chaque mardi et jeudi une série des formations (émancipatrices) avec différentes thématiques. La journée de ce jeudi a été consacrée à l’importance de se retrouver dans les collectifs pour un avenir meilleur. Se disperser après qu’on aille suivi une formation n’a jamais été une bonne solution pour les apprenantes, exprime la chargée des collectifs, Atia Kingombe. Des enquêtes menées par APEF ont prouvés qu’il y a plus d’avantage d’être ensemble que d’évoluer chacun dans son coin. L’animatrice illustre ses propos par des exemples en ces termes : «  Lorsqu’elles sont dans les collectifs, apef offre le matériel au nom du groupe et non individuellement. L’importance des collectifs c’est aussi s’unir pour une cause  ou un problème qui touche son prochain et ensemble la solution est vite trouvé ; elles gagnent plus en travaillant ensemble ».

Les concernées des collectifs

Aksanti Chibanvuna Divine, une apprenante en coupe et couture loue l’idée de se retrouver en collectif après sa formation. Elle dit ce qui suit « Je comprends qu’on gagne plus en travaillant en groupe plutôt qu’en solo. Je trouve que le fait de se retrouver seule fragilise notre travail et fragilise également les bonnes relations que l’on peut avoir ». Clarisse  Bunyemu, insiste quant à elle sur les avantages du collectif, « Nous seront plus fortes lorsque les clients pourront venir dans notre atelier. Le travail pourra se faire plus rapidement et sans retard, parce que chacune d’entres nous sera occupé à faire quelque chose à la satisfaction du client ».

L’idée originale des collectifs

Ceci reste une innovation pour cette organisation féminine qui a pour approche de rendre les jeunes filles et les femmes apprenantes autonome dans leur avenir proche, souligne Atia Kingombe Marcelline. C’est depuis 2003 que cette idée des collectifs a vu le jour au sein d’APEF. Des résultats positifs et satisfaisants de la part des apprenantes lancées sur marché ont prouvé la grande contribution de cette organisation.

La recommandation d’Atia Marcelline

«  Déjà Apef fourni un travail de titan en faveur des apprenantes. Il serait aussi souhaitable qu’elle développe aussi d’autres mécanismes d’accompagnement de l’après formation ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.